Direction musicale

Marc Bochud

Dès son plus jeune âge, Marc Bochud suit des cours de flûte avant de jouer de la clarinette et du basson. A Fribourg, il étudie au Conservatoire (chant, direction, branches théoriques et générales) et à l’Université (musicologie, histoire et économie politique). Il développe également son expérience de choriste, notamment au sein de l’Ensemble Orlando Fribourg. De nombreux cours et stages lui permettent de se perfectionner dans la direction de chœur et d’orchestre. En tant que chanteur et chef de chœur Marc Bochud collabore avec l’Opéra de Fribourg. Il prend  aussi part à nombreux projets mêlant représentation scénique et voix humaines. Direction d’un opéra par et pour des enfants, préparation de chœurs, etc. sont autant de projets qui le passionnent.

De 2000 à 2015, Marc Bochud est à la tête de l’Ensemble vocal DeMusica de Fribourg. En 2003, il prend la direction du groupe vocal Ars Laeta de Lausanne et de la Schola de Sion. Il enseigne dès 2008 la musique au Collège du Sud à Bulle et dès 2015 il dirige la chorale interfilière de La Manufacture, Haute école de théâtre et de danse de Lausanne. Son répertoire de chef chœur comporte un large éventail d’œuvres a cappella.

En tant que chef d’oratorio, Marc Bochud dirige de nombreuses œuvres de musique baroque comme la Passion selon Saint Jean, le Magnificat et un grand nombre de cantates de J.S. Bach, le Requiem d’André Campra, divers psaumes et motets de Zelenka, de Charpentier, Purcell, Hasse, etc. Il dirige en outre des messes de Mozart, des oeuvres de Joseph Haydn (Die Schöpfung, la Nelsonmesse, etc.), de Cherubini (Requiem en ut), de Fauré (Requiem et diverses œuvres) de Mendelssohn, de Frank, de Kodaly, de Calmel, etc. Pour tous ces projets, il a eu l’occasion de mener différentes formations et orchestres comme l’Orchestre de chambre de Lausanne, l’Orchestre Capriccio Basel, l’Orchestre de chambre fribourgeois ou l’orchestre de la Haute Ecole de Musique de Lausanne.

Marc Bochud s’intéresse volontiers à la création contemporaine. Son répertoire comprend ainsi  de nombreuses créations de compositeurs comme Caroline Charrière, Michel Hostettler, Valentin Villard, Carl Rütti, Eugen Meier, Dominique Gesseney-Rappo, Pierre Chatton, etc.

Enseignement

Marie-Marthe Claivaz

Née à Sion, Marie-Marthe Claivaz s’intéresse très tôt à la musique : elle suit des cours de piano au conservatoire de sa ville natale et par la suite entreprend des études de chant dans la classe de Jean-Luc Follonier aux conservatoires de Sion et Fribourg. Admise à la HEM de Genève, elle poursuit sa formation dans les classes de Maria Diaconu et y obtient son diplôme. Parallèlement, elle se perfectionne lors de masterclasses auprès de professeurs tels Brigitte Fournier, Brigitte Balleys, Irwin Gage, Natalie Stutzmann ou David Jones. Après avoir suivi des cours avec la Mezzo-Soprano Isabelle Henriquez elle parfait actuellement son parcours auprès du ténor et professeur à la HEM de Lausanne, Frédéric Gindraux. En 2007, elle est lauréate du prix culturel de la Ville de Sion, distinction venant consacrer sa contribution à l’art lyrique et son engagement auprès des jeunes chanteurs de sa région.

En tant que soliste, Marie-Marthe Claivaz a chanté pour de nombreux chefs en Suisse romande. Son répertoire couvre la période baroque (nombreuses cantates, Oratorio de Noël de Bach, Passion selon Saint-Luc de Telemann), en passant par des œuvres classiques (différentes messes et Davide Penitente de Mozart) ou romantiques (psaume Hör mein Bitten et Magnificat de Mendelssohn, Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns), jusqu’au 20ème siècle avec le Magnificat d’Arvo Pärt. Sur scène, elle a joué dans deux productions mémorables de l’Association Ouverture-Opéra, tenant avec brio les rôles de Susanna dans Les Noces de Figaro de Mozart et de Mimi dans La Bohème de Puccini. Elle a été engagée par le festival Les Riches Heures de Valère où elle a interprété le Stabat Mater de Boccherini avec l’ensemble Fratres. Elle a aussi collaboré avec le chœur de la Cité de Lausanne, dirigé par Dominique Tille, en tenant la partie de soprano II du Membra Jesu Nostri de Buxtehude.

Parallèlement à ses études de chant, Marie-Marthe Claivaz a suivi des cours de direction dans la classe d’André Ducret. Munie de son certificat, elle dirige plusieurs chœurs en Valais et, en janvier 2009, a fondé l’ensemble vocal Cantamabile dans le but de diversifier le paysage musical valaisan et de donner la possibilité à certains de ses élèves de chanter dans un ensemble.

Dernièrement vous avez pu l’entendre dans le Requiem de Mozart avec le chœur d’Hérémence dirigé par Samuel Emery ainsi que dans un récital donné avec le pianiste Jean-Philippe Clerc à l’Hôtel de Ville de Sierre. Elle s’est produite plusieurs fois avec son ensemble vocal Cantamabile notamment dans Didon et Enée de Purcell, où elle a tenu le rôle-titre, la Petite Messe solennelle de Rossini ou encore Membra Jesu Nostri de Buxtehude. Elle vient de terminer un projet avec la schola de Sion avec laquelle elle a interprété le Requiem de Campra et le Miserere des Jésuites de Charpentier.

Lisa Tatin

Initialement formée au cirque nouveau et à la danse contemporaine, elle découvre le chant au CNR de Lyon puis sort diplômée de l’HEMU Fribourg et de la ZHDK en 2015 avec félicitations du jury. Son parcours éclectique fait d’elle une chanteuse reconnue pour sa versatilité vocale et son goût pour la recherche. On l’a entendu dans de nombreux rôles mozartiens (Serpetta, Blondchen, Despina) comme dans un répertoire d’opéra bouffe (Ernestine, Adele, Serpina, Livietta).

Depuis plusieurs années elle s’investie dans la création contemporaine et la recherche de formes lyriques alternatives en lien avec le mouvement. Elle a notamment collaboré avec l’artiste Julie Beauvais pour la création de Sunbathing In My Tears (performance solo en mouvement, musique baroque et contemporaine à la Ferme Asile de Sion), avec l’Arcola Theatre de Londres en tant que chanteuse/danseuse dans une version scénique du Jesu Membra Nostri de Buxtehude. Lisa Tatin est lauréate du Pour-cent culturel Migros 2014/15, a remporté le 1er prix du concours de musique contemporaine (ZHdK) 2015 et est finaliste du concours Nicati 2017. 

Prochainement elle performera dans « MY:R:NINEREST, il est un oeil qui ne dort jamais » en collaboration avec la Schola de SIon, opéra hybride pour soprano en mouvement, choeur, violoncelle, électronique et scénographie lumière (Schoß Company) et fera ses débuts à l’Opéra de Zürich dans une création de Stefan Wirth au printemps 2020.

Alain Carron

C’est à l’âge de 6 ans que Alain Carron découvre l’art choral dans les rangs de la Schola des Petits Chanteurs de Sion, dirigée par Marc Bochud. Il chante plus tard avec plusieurs ensembles, dont l’Ecole Maitrisienne et le Novantica de Sion sous la direction de Bernard Héritier, l’ensemble Chorale Voix de Lausanne et l’Académie Vocale de Suisse Romande sous la direction de Dominique Tille ou encore l’Ensemble Vocal Cantamabile, sous la direction de Marie-Marthe Claivaz. Il prend également  ponctuellement part à différents projets, dont certaines productions de l’association Ouverture-Opera, à Sion, et l’octuor vocal Imnates Voices.

Parallèlement à son expérience de choriste, il étudie le chant auprès de Marie-Marthe Claivaz et intègre en 2014 la classe de Stephan MacLeod à la Haute école de Musique de Lausanne. Durant cette période, il a l’occasion de travailler avec le pianiste Martin Katz, la chanteuse Brigitte Balleys, les chefs d’orchestre Bertrand de Billy et Benjamin Levy,  et de prendre part à l’atelier lyrique dans la classe de Marc Mayoraz. C’est également durant cette période qu’il remplit ses premiers engagements en tant que soliste, avec le choeur mixte de Granges ou l’ensemble chorale de la Côte. Alain rejoint durant l’été 2017 les rangs de l’octuor Lausannois Voix8, et poursuit actuellement sa formation professionnelle en master de pédagogie vocale à la Haute école de Lucerne, dans la classe de Peter Brechbühler.

Parallèlement à ses études de chant, Alain obtient son certificat CH1 de direction chorale en 2018, dans la classe de Jean-Claude Fasel au conservatoire de Sion, dirige plusieurs chorales et est directeur musical de l’ensemble Coboli Cantores.

Céline Gillioz

Née dans une famille de musiciens, Céline Gillioz s’est formée au chant au sein du Grand Chœur de Filles de la Schola de Sion, tout en suivant en parallèle des cours de flûte traversière puis de chant au Conservatoire de Sion. Elle chante actuellement au sein de l’Ensemble Vocal Cantamabile de Sion sous la direction de Marie-Marthe Claivaz, de l’Ensemble Vocal de Saint-Maurice sous la direction de Pascal Crittin, ainsi que de l’Ensemble Vocal de la Schola sous la direction de Marc Bochud, ensembles avec lesquels elle a parfois l’occasion de se produire comme soliste. Ces différentes formations lui permettent d’aborder un répertoire très varié allant de la musique ancienne (Victoria, Palestrina…) aux compositeurs actuels (Pärt, Gjeilo…) en passant par les compositeurs suisses (Bovet, Ducret, Daetwyler…) ainsi que les plus grandes œuvres du répertoire classique (Haendel, Mozart, Rossini, Verdi…).

Céline se forme actuellement en chant dans la classe de Brigitte Fournier ainsi qu’en direction chorale auprès de Jean-Claude Fasel. Très intéressée par le travail vocal et la formation des jeunes, elle codirige depuis 2014 les Petits-Nouveaux de la Schola de Sion. Depuis septembre 2016, Céline dirige également la Chorale de la Sainte-Famille de Erde.

Joséphine Waeber

Née en 1984, Joséphine Waeber a très vite voué une passion à la musique. Elle débute le violon à l’âge de 4 ans à l’Ecole Tibor Varga, à Sion, puis rejoint les rangs du Conservatoire Cantonal de Sion jusqu’à l’obtention d’un Certificat et d’un Post-certificat.

Joséphine Waeber a également développé un grand intérêt pour le chant et l’art choral. Elle obtient un Certificat en direction chorale au Conservatoire de Sion (classe de Pierre-Louis Nanchen) et poursuit en ce moment une formation en chant, dans la classe de Brigitte Fournier. Elle chante dans différents chœurs dont le Chœur Novantiqua de Sion ainsi que dans le cadre de différents projets.

Joséphine Waeber s’intéresse particulièrement au travail avec des voix d’enfants. Elle dirige depuis plusieurs années les chœurs d’enfants de Bramois et de Saint-Léonard. En 2015, elle devient collaboratrice musicale à la Schola de Sion où elle co-dirige les chœurs préparatoires. Parallèlement à un engagement de sous-directrice auprès de La Léonardine de St-Léonard, elle a créé, à Crans-Montana, l’ensemble Chœur Sacré qui dispense à des enfants une formation musicale et spirituelle.

Floriane Vernay

Grâce à des parents amateurs d’art choral, Floriane profite de l’admission des filles à la Schola de Sion en 2003 pour débuter sa formation musicale.

Aujourd’hui encore membre active du Grand Chœur de Filles, elle chante également à l’Ensemble Vocal, toujours sous la direction de Marc Bochud.

De 2014 à 2019, elle joint sa voix à l’ensemble vocal Cantamabile, sous la baguette de Marie-Marthe Claivaz

En août 2014, la voilà co-directrice des Petits Nouveaux et Petites Nouvelles de la Schola.

En 2016, sa maturité en poche, elle entame son cursus à la Haute école pédagogique du Valais où elle obtient son diplôme en 2019. Elle suit des cours de direction au Conservatoire de Sion.

Actuellement titulaire d’une classe de 3-4H, elle donne quotidiennement le goût d’apprendre à des enfants de 7-8 ans. Le lundi soir, elle se réjouit de retrouver les Petites Nouvelles et les Petits Nouveaux à la Schola !